Pasteur Maurice Tchoung

Maurice Tchoung est le pasteur principal de l'ADD de Moorea.
Voici son témoignage pastorale:  
Découvrez toute l'équipe pastorale en cliquant ici.  

1) Origine et conversion:

Je viens d’un milieu rural appelé chez nous du district, coin isolé de la grande ville et recroquevillé pour la plupart sur lui-même. Je ne connaissais Dieu que de nom malgré mon éducation. En effet, mes parents adoptifs pratiquaient fidèlement la religion protestante. Je passais largement mon temps dans des activités qui me plaisait et bien entendu dans le domaine des interdits et des excès. L’important dans le district c’était de se construire une renommée par ce moyen. 

 J’ai fondé une famille à mes vingt-quatre ans et donné naissance à quatre enfants, mais j’ai toujours continué à vivre de la même manière jusqu’au jour où tout a basculé. Les médecins m’ont déclaré que tout est fini pour moi, ce n’est qu’une question de quelques jours. Ce fut un drame pour ma famille. J’ai réalisé à partir de ce moment ma responsabilité concernant le malheur que j’ai fait venir sur ma maison en raison de ma conduite. Ma conjointe qui connaissait bien la vie de l’église qu’elle fréquentait fidèlement depuis quelques années déjà m’invita un soir à une réunion dans le quartier et j’ai accepté. Ce soir-là, j’ai beaucoup entendu parler d’un certain Jésus qui faisait beaucoup de bien. Il guérissait les malades, permettait à des paralytiques de se lever et de marcher, donnait aux aveugles de recouvrer la vue. Ces paroles m’ont beaucoup intéressé et interpelé parce qu’elles répondaient à mes besoins. Pour la première fois, j’ai apprécié une réunion de ce genre parce que je comprenais ce qui se disait. À l’appel de la prière du pasteur, je me suis levé sans aucune honte ni aucun préjugé et j’ai accepté que l’on prie pour moi. En même temps en moi-même je disais : « Seigneur, je ne te connais pas, je ne sais pas qui tu es, mais je te dis que si tu me guéris, comme tu l’as fait dans la Bible, je te servirai. » Rien d’extraordinaire ne s’est passé ce soir-là. Mais c’est le lendemain qui a été, ce jour extraordinaire pour ma vie. Je ne l’oublierais jamais parce qu’il m’a permis de découvrir que Dieu existe vraiment. IL est vivant, IL règne et IL répond aux prières d’une part, et d’autre part, la présence de Jésus son fils, qui a permis que le Père m’écoute. J’ai revu le médecin qui n’en revenait pas de ma guérison complète.

 
2) Appel de Dieu et ministère :

On avait fixé mon pronostic vital. Pourtant je vis et je suis en pleine forme. J’ai commencé à suivre les enseignements et divers séminaires de l’église. La résurrection n’est pas un vain mot et tout en moi se remettait à vivre d’une manière vraiment exceptionnelle et inexplicable en même temps. Dès lors, j’ai accepté le Seigneur Jésus comme mon Dieu et mon Sauveur. Je l’ai servi comme je le lui ai promis, dans diverses activités de l’église durant des dizaines d’années. Finalement en août 2005, j’ai répondu à son appel de le servir dans le ministère pastoral.

 

 J’ai suivi dès lors un parcours extraordinaire. Sous la direction d’un mentor compétent et de confiance, j’ai vécu des expériences riches. J’ai connu durant ces onze années la diversité culturelle dans l’immensité de la Polynésie. Je ne cesserai jamais de le servir puisque que je le connais maintenant. Rien ne me fera changer d’avis au sujet de mon ministère parce que j’aime mon Dieu et qu’IL est ma vie.

Amen.